RDC: Esther Kanga, journaliste à Jambo FM arrêtée à son lieu de travail. PPI alerte.

L’organisation de défense des droits humains, Partenariat pour la Protection Intégrée (PPI), oeuvrant pour la promotion de la paix et la protection des défenseurs des droits humains, apprend avec regret l’arrestation brutale de la journaliste Esther Kanga à son bureau de travail par plus de cinq militaires et embarquée à bord de leur jeep jusqu’au cachot du parquet à Labotte. Les faits viennent de se passer ce vendredi 27 mai 2022 vers 9h45 à Bukavu, province du Sud Kivu en République Démocratique du Congo.

Contactés par PPI, tous ses collègues de service et la journaliste Esther Kanga elle même disent ne rien savoir jusqu’à présent quant au motif de son arrestation.

Par ailleurs, ils disent ne rien comprendre de ce qui pourrait expliquer son arrestation avec une violence grave et surtout par des militaires bien armés à son bureau de travail.
Voulant en savoir plus, PPI a joint immédiatement madame le Procureur Général près la cour d’appel du Sud Kivu, mais elle dit aussi n’est pas être au courant de son arrestation.

Au regard de cette situation inédite, Partenariat pour la Protection Intégrée (PPI) condamne tout d’abord l’arrestation violente par des militaires d’une femme journaliste dont sa fuite n’est pas à craindre, et surtout à son bureau et sans lui avoir dit au préalable le motif de son arrestation jusqu’à présent. PPI exige ainsi que le motif de cette arrestation soit dévoilé à la concernée, si non sa libération immédiate et sans condition.
Enfin, à tous les journalistes et défenseurs des droits humains, Partenariat pour la Protection Intégrée demande de se mobiliser afin de savoir ensemble le motif de cette arrestation.
Le 27/05/2022.
PPI
www.ppi-ong.org

0 Comments

Your email address will not be published. Required fields are marked *