PPI-RDC documente 13 cas des violations des droits des DDH et des Journalistes en Juillet 2019

Au cours du mois de juillet 2019, la partie Est de la République Démocratique du Congo s’est distinguée dans la violation des droits des droits des défenseurs des droits humains (DDH) et des journalistes. Dans son feuillet mensuel de monitoring, l’ONGDH Partenariat pour la Protection Intégrée (PPI), organisation de droit congolais à mandat régional oeuvrant pour la promotion de la paix et la protection des défenseurs des droits humains, a documenté « Treize (13) nouveaux cas des violations des droits des défenseurs des droits humains et des journalistes », contre 10 cas en juin 2019. Ainsi, dans la province du Nord-Kivu, dix (10) cas d’arrestation et détention arbitraire contre les militantes pro-démocraties ont été enregistrés alors qu’ils manifestaient pour dénoncer la perception de la taxe sur passager1 par les agents de la direction générale de migration (DGM) au port de Goma, les tracasseries des policiers de roulage (PCR) et l’insécurité à Rutshuru. Au Sud-Kivu, deux (2) journalistes dont un de Radio Maendeleo à Bukavu et un correspondant d’Africa news ont été respectivement attaqués à domicile et sur le chemin de reportage. Actuellement, ces deux journalistes ainsi que leurs familles vivent certains en clandestinité et d’autres dans une famille d’accueil en dehors de leur milieu habituel, craignant pour leur vie au regard des menaces persistantes à leur endroit. Enfin, toujours au Sud-Kivu, un (1) acteur de la société civile et président du noyau du bureau de coordination de cette structure citoyenne en commune d’Ibanda dans la ville de Bukavu a été victime d’une attaque nocturne à son domicile.

Télécharger tout le rapport en cliquant sur le lien ci-dessous:

Feuillet n°009_PPI_DDH_J_Monitoring des violations des droits des DDH et des Journalistes en RDC_Juillet 2019. (1)

0 Comments

Your email address will not be published. Required fields are marked *